Le 15 novembre 2019 s’est tenue l’ouverture simultanée de deux évènements majeurs du secteur numérique au Benin. Il s’agit du festival international Make Africa 2019 et de la Semaine Numérique. Solennelle, cette cérémonie d’ouverture l’a été car elle a eu un grand engouement de la part des acteurs du numériques et des autorités politiques Africains. C’est dans cette optique que le WakatLab (Ex OuagaLab) a été représenté à cet évènement par son chargé de communication Rodolphe Boro.

Le numérique est en plein essor en Afrique. De ce fait il est important de créer une synergie d’action autour de ses acteurs. C’est de ce sens que le festival international de numérique annuel Make Africa a été créé en 2018 pour le grand bonheur des Makers Africain.

Organisé par les membres du Réseau Francophone des FabLabs d’Afrique de l’Ouest (REFFAO) avec le soutien de l’Ambassade de France au Bénin et de l’Institut français de Cotonou, Make Africa 2019 a débuté officiellement le 15 novembre dans la capitale économique du Bénin. Avec la participation d’environ mille (1000) invités de diverses nationalités et la présence effective des personnalités politiques et du numérique africain, cet événement s’est déroulé dans une ambiance conviviale, fraternelle et de partage, le tout dans un esprit panafricaniste.

Les officiels de la cérémonie d’ouverture

Notons que cette ouverture a été ponctuée de nombreux discours comme celui de Medar AGBAYAZON président du Réseau Francophone des FabLab de l’Afrique de l’Ouest (REFFAO) également président du comité d’organisation de MAKE Africa 2019 et de celui de la ministre du numérique et de la digitalisation Aurélie Adam SOULE. En plus des échanges directes et franches ont été menés entre des jeunes entrepreneurs du numérique et des autorités politiques.

Les Invités de Make Africa 2019. De la Gauche vers la droite: Mamadou Diallo (Orange Fab-Sénégal), Youssouf SALL (DoniFab-Mali), Rodolphe BORO (WakatLab-Burkina Faso) et Idriss SALL (Defko Ak Niep-Sénégal)

L’organisation commune de ces deux cérémonies d’ouverture a été vivement appréciée. C’est dans cette lancée que Diarra SYLLA, fondatrice de Sahel FabLab de la Mauritanie et membre du Réseau Francophone des FabLab de l’Afrique de l’Ouest (REFFAO) a laissé entendre :« Le fait de concilier l’ouverture de Make Africa 2019 à la semaine du numérique est une bonne initiative. Aussi j’ai marqué que L’Etat béninois est beaucoup impliqué dans le développement de ce secteur car plusieurs ministres étaient présents durant cette cérémonie. ». Soulignons qu’à la suite de cette ouverture, un cocktail de bienvenue a été offert aux participants par l’Ambassade de France au Bénin.